Naturellement moi

04 octobre 2010

Une histoire des locks

DREADLOCKS signifie "les boucles de l'effroi", pour l'aspect négligé de la coupe. C'est la coiffure la plus vielle du monde, nos ancêtres de la préhistoire, hommes et femmes, arboraient déjà cette majesteuse tignasse.

Le terme DREADLOCKS est apparu vers la fin des années 50, avec le mouvement rasta, . Le port des dread a un caractère sacré selon la bible de cette communauté rastafari , la "HOLY PIBY" . "Vous ne couperez point en rond les coins de votre chevelure, et tu ne raseras point les coins de ta barbe." (lévithique 19-27). Les sacrificateurs ne se feront point de tonsure sur la tête, ils ne raseront point les coins de leur barbe et ils ne feront point d'incision dans leur chair" (lévithique 21-5) "Pendant tout le temps de son naziréat, le rasoir ne passera point sur sa tête ; jusqu'à l'accomplissement des jours pour lesquels il s'est consacré à l'Eternel, il sera saint, il laissera croître librement ses cheveux." (nombres 6-5). Pour la plupart des rastas, cette coupe sacré symbolise la force et le courage du lion. Le Roi Bob Marley, icone incontournable du mouvement rasta représente parfaitement cette periode.

A l'epoque, les dreadlocks signifiaient vraiment une appartenance à la communauté rasta, seulement aujourd'hui cette coupe s'est popularisé grâce à des personnalités telles que Lauryn Hill, Erykah Badu ou encore Lenny Kravitz. On peut maintenant se faire des locks de l'anglais dread, effrayant et locks, boucles, nœuds - sont des nattes (de taille et de grosseur variables) de cheveux emmêlés en eux-mêmes, très difficiles à défaire. pendant un certain temps et ensuite les couper.

[La suite sur Zenaba.com]

Posté par MyNatural à 14:44:49 - Au Naturel - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

Poster un commentaire